Études supérieures en cours du soir : témoignage, avantages, inconvénients, conseils et liste des écoles/universités

Faire des études supérieures en cours du soir ne s’improvise pas ! Avant de s’engager pour plusieurs années dans ce type d’études mieux vaut bien s’y préparer, car suivre des cours du soir amène à revoir totalement l’organisation de son quotidien, à mettre en place de nouvelles habitudes, à faire des sacrifices, à voir moins ses proches…

Études supérieures en cours du soir

Pourquoi faire des études supérieures en cours du soir ?

De nombreuses personnes choisissent de faire des études supérieures en cours du soir, car elles permettent aux personnes non disponibles pour suivre des cours du jour d’obtenir pour certaines sections les mêmes diplômes sur base de matières identiques, d’objectifs de formation semblables et d’exigences similaires. Les études en cours du soir conviennent surtout aux personnes qui travaillent en journée ou celles qui sont à la recherche d’un emploi, mais qui souhaitent pouvoir rester disponible en journée sur le marché de l’emploi. Ce type d’études permet donc à de nombreux adultes de réorienter leur parcours professionnel tout en suivant une formation très riche sur le plan personnel et professionnel.

Témoignage, avantages, inconvénients, conseils

Le témoignage de Kevin, 31 ans, étudiant en cours du soir en 3ème année à L’ICHEC, résume assez bien le quotidien des personnes qui ont choisi de vivre cette expérience.

« À l’heure actuelle, je suis des cours de gestion d’entreprise en horaire décalé à l’ICHEC. Je vais au cours du lundi au vendredi de 18h à 21h15. Après le travail, je me rends directement à l’école. Je sors des cours à 21h15 et je suis chez moi vers 21h30. Avec un tel horaire, le temps libre quotidien diminue considérablement. J’ai donc appris à m’organiser le mieux possible en divisant mon agenda en trois parties : vie professionnelle, études et vie privée.
J’essaie de m’épanouir dans ces 3 domaines en les harmonisant au mieux. Durant la semaine, je n’ai pas beaucoup de temps libre mais c’est devenu une habitude. Je profite généralement de mes week-ends pour compenser la semaine.
J’ai choisi l’enseignement en horaire décalé parce que je voulais me réorienter le plus sérieusement possible tout en continuant à travailler. J’ai choisi ce cursus, car j’avais ainsi la possibilité d’obtenir un master dans une branche qui m’intéresse au sein d’une Haute École.
Je vois au moins quatre éléments positifs à ce cursus en horaire décalé.

  • Le comportement des élèves en classe : la majorité des élèves qui suivent des cours en horaire décalé sont motivés et veulent réussir. Il s’agit le plus souvent de personnes qui travaillent déjà depuis quelques années et qui cherchent à se spécialiser ou à se réorienter. L’âge moyen en 1ère année est de 27 ans. L’ambiance en classe est donc fort studieuse, on ne vient pas aux cours pour lancer des boulettes de papier…
  • L’attitude des professeurs : la motivation et l’écoute attentive des élèves en classe permettent aux professeurs d’enseigner dans des conditions optimales. Ils se sentent écoutés et s’investissent donc énormément pour la classe.
  • La proximité avec les professeurs : les classes en horaire décalé sont moins nombreuses qu’en cours du jour, ce qui permet d’avoir une véritable interactivité avec les professeurs et de pouvoir leur poser des questions. C’est surtout le cas en 1ère (environ 40 étudiants) et 2e année (environ 25 étudiants) car en 3e année s’ajoutent les « élèves passerelles », ce qui agrandit le groupe (environ 75 étudiants).
  • Un système de « congé éducation payé » est prévu afin de pouvoir prendre des congés payés durant les périodes d’examens.

Il y a deux points négatifs auxquels je ne m’attendais pas.

  • Les tests intermédiaires, les travaux écrits et les présentations orales : des tests intermédiaires sont souvent prévus durant l’année scolaire ainsi que des travaux individuels et/ou de groupes écrits et/ou oraux devant la classe. Ces tests prennent généralement un certain temps en préparation et grignotent mes plages horaires « temps libre » du week-end.
  • Les périodes d’examens : l’horaire des examens est identique à celui des écoles supérieures et des universités, mis à part que les examens se font en soirée dès 18h. Il y a une session d’examens en janvier et une autre session en juin. Par session, il faut compter 2 semaines de blocus intensif et 2 à 3 semaines d’examens. Cela revient à se mobiliser de façon importante pour une durée de 2 mois par année scolaire.

Enfin, voici quelques conseils pour tous ceux qui désirent se lancer dans cette aventure :

  • Durant ces 3 dernières années, j’ai constaté qu’un grand nombre d’étudiants ont abandonné en cours de route pour des raisons extrascolaires imprévues d’ordre privé ou professionnel (perte/changement/nouveau travail, problème de santé, problème familial, arrivée d’un enfant…). Il faut donc idéalement bénéficier d’une situation personnelle et professionnelle stable avant de s’engager pour plusieurs années dans des études en soirée.
  • En cas de difficultés pour des cours qui demandent un raisonnement logique au travers de l’application d’exercices (mathématiques, statistiques…), former un groupe d’étude constitué d’au moins un étudiant ayant des facilités dans ce domaine. La pédagogie de certains professeurs ne convient pas à tout le monde, il est donc très intéressant de pouvoir se faire expliquer les cours avec des mots simples grâce à l’aide de certains camarades de classes.
  • Comme il existe une certaine solidarité entre les étudiants en cours du soir, il ne faut pas hésiter à demander des conseils et des résumés aux étudiants des années supérieures qui ont réussi les examens de l’année précédente.
  • Comme il faut tenir sur la durée (plusieurs années), il est important de bien planifier des temps libres et des moments de qualité pour arriver à décompresser et ne pas se laisser manger par la pression des études associée à celle de son travail. Ceux qui ne mettent pas cela en place sont susceptibles de faire un burnout après plusieurs années. »

Listes des établissements d’enseignement supérieur qui proposent des formations en cours du soir

Un article complet a été réalisé à ce sujet et est disponible ici : Où trouver des bacheliers et masters en cours du soir ?

 

 

 

 

 

Commentaires Facebook

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *