Trouver un stage dans le cadre des études

Etudiante en master 2 à l’IHECS et actuellement stagiaire au SIEP, je suis passée par de nombreuses formalités afin d’obtenir mon diplôme. L’une de ces formalités, c’est de faire des stages. Pour ma part, j’ai dû en faire deux – un stage d’observation et un stage de fin d’études. Quand je dis qu’il s’agit de formalités, c’est parce que c’est souvent obligatoire dans le cadre des études. Mais avant d’être une obligation, c’est surtout une expérience de vie, une manière de quitter pour un petit laps de temps le monde des syllabus et des examens pour découvrir celui de la vie active.

Pourquoi faire un stage ?

Faire un stage, c’est une manière de se familiariser avec une entreprise, avec un secteur professionnel, de participer à des projets et de mettre en pratique les connaissances acquises pendant les études. C’est aussi une manière de voir quel secteur vous intéresse, vous correspond ou non, de façon à se réorienter et à mieux choisir ses options.

C’est une expérience qui permet aussi d’acquérir de nouvelles connaissances et de s’intégrer dans le monde du travail, de s’adapter à un nouvel environnement, de s’intégrer dans une équipe. Faire un stage offre aussi l’opportunité d’étoffer son C.V. et de se faire des relations. C’est faire connaître son nom dans le milieu de travail et se créer un réseau.

Les différents types de stage dans le cadre des études

Le stage d’observation

Le tout premier stage est souvent un stage d’observation. Généralement, il est obligatoire en 3ème année en Haute Ecole. Ce stage est relativement court et il permet de découvrir un milieu professionnel particulier, de manière objective et détachée. Le stagiaire n’a pas de tâche spécifique, si ce n’est que de se plonger dans son nouvel environnement, les oreilles et les yeux grands ouverts.

Le stage de fin d’études

Ce stage dure généralement entre 3 et 4 mois. Ce stage est plus intéressant que le stage d’observation car l’étudiant a une vraie place dans l’entreprise. Il est invité à prendre des initiatives et a des taches concrètes à réaliser. C’est le dernier tremplin avant de se lancer concrètement dans la vie active.

En Belgique, la grande majorité des stages se fait dans le cadre d’études ou de formations. Les stages effectués dans le cadre des études ne peuvent jamais être des stages rémunérés. Le stagiaire est assuré par son école. Une convention est signée par l’étudiant, par le maître de stage et pas l’école avant le début des activités. Dans le cadre des études, il faut savoir que les périodes de stage sont fixées et peu flexibles. Il est cependant possible de faire des stages en dehors de ces périodes (par exemple pendant les vacances d’été). Pour cela, il faut absolument  l’autorisation de l’école ou de l’université.

Comment trouver un stage ?

Chercher un stage est un bon entraînement pour plus tard : il s’agit d’appliquer les mêmes techniques que que lors de la recherche d’un emploi. Il faut donc rédiger un CV clair et cohérent. Les lettres de motivation doivent être personnalisées en fonction des secteurs et des entreprises où vous voulez postuler. Il ne faut pas hésiter non plus à envoyer des candidatures spontanées. Les écoles et universités reçoivent aussi souvent des demandes d’entreprises qui recherchent des stagiaires, ces annonces sont transmises aux étudiants.
Quelques sites recensent des offres de stage en Belgique : Monstage.be, student.be, stages-emplois.be,…

Le stage à l’étranger

Une autre option, pour ceux qui ont la bougeotte, est de faire un stage à l’étranger. Ouverture d’esprit, capacité à s’adapter aux changements, facilités à comprendre et à s’acclimater à une nouvelle culture… Un séjour à l’étranger permet d’acquérir de nombreuses qualités et compétences très appréciées par les employeurs.

Partir faire un stage à l’étranger n’est cependant pas la même chose qu’un Erasmus ou qu’un séjour en vacances. C’est important de faire le stage dans un pays dont vous connaissez les bases de la langue, de manière à être opérationnel. Il faut donc pouvoir comprendre et se faire comprendre un minimum. Il est également important de choisir un stage en rapport avec votre formation, de façon à rester cohérent.

Cela dit, faire un stage à l’étranger est une expérience extrêmement riche et unique qui sera un plus pour votre CV. C’est une manière de finir de longues (ou moins longues) et pénibles (ou pas si pénibles) études en beauté, en donnant à votre diplôme une pointe d’accent british ou catalan. C’est également l’occasion de s’enrichir, personnellement et professionnellement, en se plongeant dans un mode de vie différent, en se détachant de ses racines, en découvrant de nouveaux codes, de nouvelles manières de s’exprimer et de travailler. Et qui sait, après ce stage, peut-être reviendrez-vous avec un petit réseau professionnel international bénéfique pour votre avenir.

Les Hautes Ecoles et Universités proposent souvent de faire des stages à l’étranger. Elles ont des accords avec des entreprises et permettent aux étudiants de disposer de bourses. Egalement, certains organismes présentent des programmes permettant de partir faire des stages en entreprise, en Europe et partout ailleurs (comme le WEP ou EF).

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *