Go Teaching, un parcours en trois quadrimestres pour devenir enseignant

Après un riche parcours, certaines personnes souhaitent se convertir au métier d’instituteur ou de professeur du secondaire. C’est désormais possible en trois quadrimestres et en trois jours de cours par semaine à Mons. Le programme Go Teaching organisé par la Haute Ecole Louvain en Hainaut (HELHa) est conçu spécialement pour les personnes détentrices d’un diplôme et d’une expérience utile dans le secteur de l’éducation. Nous avons rencontré Marie Watteyne, responsable du projet, pour lui poser toutes nos questions !

Bonjour Marie. Comment se passe le programme Go teaching actuellement ?

Le programme se passe très bien; les étudiants sont très heureux de se former au métier d’instituteur après un parcours riche d’expériences diverses. Nous avons trente quatre étudiants cette année; ils ont beaucoup de plaisir à être avec des adultes qui ont eux aussi eu un parcours professionnel avant de se convertir à l’enseignement. Une étudiante nous a confié que la formation telle qu’elle est organisée est celle qu’elle cherchait depuis des années. En effet, le cursus répond à une réelle demande. d’une part à la pénurie d’enseignants, et d’autre part au nombre grandissant d’adultes qui souhaitent se convertir au métier.

Quel diplôme délivre le programme Go Teaching ?

Pour l’instant, il est possible de passer le bachelier d’instituteur primaire. L’année prochaine, il sera également possible de faire le bachelier AESI (agrégation d’enseignement secondaire inférieur) en Mathématiques et celui en langues germaniques (Anglais et Néerlandais).

Il faut être en possession d’un diplôme d’études supérieures (bachelier ou master) pour s’inscrire, mais aussi d’une expérience utile, c’est bien cela ?

Oui, il s’agit en fait de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Le candidat doit avoir minimum cinq années d’expérience dans le secteur de l’éducation au sens large : enseignement, écoles des devoirs, direction ou animation de lieux d’accueil pour enfants, formation, gestion d’équipe, accompagnement social etc.

Comment se fait-il que le programme soit réparti sur un délai si court ( trois quadrimestres) ?

Aujourd’hui, un candidat qui a déjà un diplôme en poche et une expérience professionnelle est dispensé d’une série de cours s’il s’inscrit en bachelier, mais son programme est étalé sur trois années. Cela crée des parcours « puzzles » et peut décourager des candidats. En rassemblant tous les candidats sur un seul lieu, nous avons pu concentrer tous les cours obligatoires et les périodes de stage. Les cours ont lieu trois fois par semaine : deux jours de semaine + le samedi. Le stage a lieu, lui, à temps plein.

En ce moment, il est question d’allonger la formation initiale des enseignants (FIE). La réforme devait déjà être d’application en septembre 2020 mais a été reportée. Vous avez été ambitieux de lancer ce programme pendant la réforme.

En réalité, le cursus a été pensé sur base du projet de l’allongement de la FIE. Lorsque les études de prof seront de cinq années au lieu de trois, l’emploi du temps du parcours Go teaching restera inchangé. A l’inverse, nous risquons de connaître un succès grandissant ; aucun diplômé ne sortira pendant deux ans de la nouvelle formation initiale des enseignants. Nous risquons donc de répondre à un grand besoin à ce moment-là.

Comment s’inscrit-on au programme Go teaching ?

Les inscriptions se font sur dossier. Nous devons premièrement nous assurer que le parcours du candidat donne accès au cursus. Ensuite, nous faisons passer un test diagnostique. Ce test sert de base de réflexion pour conscientiser le candidat au métier d’enseignant. Il est arrivé que certains candidats fassent demi-tour après cette première étape; le métier d’enseignant est souvent idéalisé, pourtant il requiert énormément de compétences qu’on ne soupçonne pas ! Nous faisons en sorte que les étudiants qui s’inscrivent soient correctement informés avant d’entamer leur reconversion.

Le programme n’est proposé qu’à Mons pour le moment. pensez-vous que d’autres écoles l’organiseront dans d’autres ville ?

Bien entendu ! Nous sommes désireux de partager pour combler la pénurie et former des enseignants de qualité.

Merci pour cet échange Marie. Nous vous souhaitons beaucoup de succès dans votre projet et espérons que le programme Go Teaching permettra à de nombreux adultes de réaliser leur rêve !

Pour en savoir plus, cliquez ici pour être dirigé vers la page du programme et vers le flyer.

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous entretenir avec un informateur du SIEP pour lui poser vos questions et parler de votre projet.

Commentaires Facebook

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *