Construire son projet professionnel : quelques pistes de réflexion

projet professionnel

Fin des études secondaires, échec, besoin de changement… La vie n’est pas un long fleuve tranquille et l’avenir semble parfois très flou. A certains moments de nos vies, nous devons faire des choix qui auront un impact sur notre futur. Cette perspective peut être assez effrayante, si pas paralysante. Par exemple, tu es peut-être anxieux à l’idée de décider quelles études tu vas faire l’année prochaine, et dans quelle école.

Cet article propose des pistes de réflexion pour réfléchir à tête reposée à tes objectifs, ton avenir, et ton projet professionnel de manière générale.

Dédramatiser

La première phase de la réflexion consiste à prendre une bonne respiration et à dédramatiser. On a toujours tendance à se mettre beaucoup la pression quand il s’agit de faire des choix pour l’avenir. Tu penses peut-être qu’en choisissant des études ou un métier, tu choisis ce que tu vas faire pour les 45 prochaines années de ta vie. Or, il n’y a rien de plus faux ! Tu ne peux jamais être sûr à 100% de qui tu seras dans dix ans. Tout comme il y a dix ans, tu aurais été incapable d’imaginer qui tu es aujourd’hui.

Au lieu de te demander ce que tu vas faire comme travail toute ta vie, demande-toi ce que tu veux et ce que tu aimes pour le moment. Apprends à te connaître : qu’est-ce que tu te sens capable de faire ? Quelles sont tes forces ? Tes faiblesses ? Tes passions ? Pour l’instant, comment te vois-tu gagner ta vie ?

La réponse à cette question changera peut-être dans cinq, dix ou quinze ans… Et ce n’est pas grave ! Il est toujours possible de se réorienter, de trouver des solutions, de changer de voie. Rien n’est figé.

Penser en termes de projet professionnel, et non en termes de projet d’étude

Construire son projet professionnel, c’est un peu comme organiser un voyage. La première chose à savoir, c’est la destination. Une fois qu’on a choisi la destination, le chemin se dessine : on sait si on va prendre la voiture, le train, l’avion, ce qu’on va devoir prendre sa valise… C’est pareil avec le projet professionnel : une fois qu’on a une idée de ce qu’on aimerait concrètement faire dans la vie, qu’on a une idée de métier, on peut se pencher sur les études ou sur les formations qui existent pour y parvenir. Cela permet aussi de donner du sens à son parcours : il est toujours plus motivant de suivre des études ou des formations quand on sait pourquoi on les entreprend.

Pour avoir plus d’idées des nombreux métiers qui existent, n’hésite pas à te rendre sur le site www.métiers.siep.be : en faisant une recherche par secteurs, tu peux découvrir tous les métiers qui existent dans les domaines qui t’intéressent. Pour chaque métier, il existe une fiche qui explique le cadre de travail, les objectifs, les compétences… Il y a aussi des interviews de professionnels. Te renseigner et te documenter sur les professions qui semblent te correspondre peut t’aider à construire ton projet.

Sur chaque fiche, il y a également une liste des formations qui préparent le mieux au métier. En cliquant sur l’une des formations, tu seras redirigé vers le site www.formations.siep.be où tu pourras trouver un descriptif des cours, ainsi que les compétences en lien avec la formation.

Identifier les compétences et le niveau de responsabilité

Les compétences 

Pour déterminer ton projet professionnel, tu peux te poser ces questions : « qu’est-ce que je me sens capable de faire ? Qu’est-ce que j’aimerais apprendre à faire ? ». Quand un employeur engage quelqu’un, c’est parce que cette personne sait faire des choses. Elle a des compétences. Ces compétences peuvent être attestées par des qualifications, des certificats. La première chose à déterminer est donc les compétences que tu aimerais exercer pour gagner ta vie.

Le niveau de responsabilité 

Une fois que tu as trouvé un métier et des compétences qui t’intéressent, il est temps de décider à quel niveau tu aimerais pratiquer ce métier : quel sera ton niveau de responsabilité ?

Le niveau de responsabilité dépend du diplôme. Par exemple : un diplôme de master te donnera accès au plus haut niveau de responsabilité (généralement les postes où les personnes sont chargées d’imaginer, de conceptualiser, de superviser des projets, des équipes…). Un diplôme de secondaire supérieur (CESS + qualification) te donnera accès à des postes avec un niveau de responsabilité moyen (souvent pour exécuter des tâches plus concrètes, sur le terrain). Le diplôme de bachelier donne accès à un entre-deux.

Même si tout cela est assez théorique, il est important que tu détermines à quel niveau tu t’imagines, afin de choisir au mieux ta formation. Certaines personnes aiment imaginer et conceptualiser des projets, d’autres aiment les mettre en place. Certaines personnes sont effrayées par de trop grosses responsabilités, d’autres peuvent s’ennuyer ou se sentir dévalorisées si elles n’en ont pas assez. Tout est une question de personnalité et de zone de confort.

Venir au SIEP

Une fois que tu as une idée de projet, n’hésite pas à venir au SIEP pour un entretien d’information. Nous pourrons t’aider à clarifier ton projet et discuter des meilleurs moyens d’arriver à ton objectif. Les entretiens d’information sont gratuits et sans rendez-vous, du mardi au vendredi.

Si malgré tout le flou persiste, il peut être utile de prendre rendez-vous avec un conseiller d’orientation qui fera le point avec toi sur ta personnalité et tes intérêts, de manière à faire des choix qui te correspondent vraiment.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *