Kots étudiants : quelle formule choisir et à quel prix ?

Kots étudiants : quelle formule choisir et à quel prix ?Il existe différentes catégories de logements pour étudiants :

1/ Les logements subsidiés par des établissements d’enseignement supérieur :
• Ces logements sont intéressants pour les étudiants car les loyers proposés sont généralement moins chers que la moyenne et ce, pour un bail de 10 mois et pour une situation géographique idéale par rapport au campus. La demande étant forte pour ce type de logement, il est donc conseillé de prendre contact dès le mois de mars avec l’établissement dans lequel tu effectueras tes études afin de voir ce qu’il peut te proposer.
Prix = entre 230€ et 350€/mois

2/ Les logements gérés par des propriétaires privés :
Chez l’habitant : dans ce cas, le propriétaire te cède une partie de son habitation en contrepartie d’un loyer. Tu résides dans un logement que tu partages avec le propriétaire et tu ne peux donc pas faire ce que tu veux ! Avant de signer un contrat de bail avec lui, mieux vaut t’assurer que le courant passe bien entre vous et que les règles liées au partage de la maison te conviennent.
Prix = entre 250€ et 400€/mois

Studio/flat : si tu es solitaire dans l’âme et que tu désires gérer ta vie estudiantine de manière totalement indépendante, cette option peut t’intéresser. Dans la majorité des cas, ce type de logement te propose une pièce principale multi-usages (lit, bureau, petit coin cuisine) ainsi qu’un petit espace séparé avec WC et salle de bain/douche. Par contre au niveau du prix, cette solution est souvent plus onéreuse.
Prix = entre 250€ et 550€/mois

Kot communautaire : tu aimes la vie en commun et désire partager ton quotidien avec d’autres étudiants ? La structure des kots communautaires est généralement conçue de manière à ce que chaque étudiant dispose d’une chambre privée de même taille et partage en commun d’autres pièces comme la cuisine, la salle de bain, les toilettes ou encore la pièce de vie. Le loyer est donc souvent le même pour tous. Cette solution peut être très avantageuse financièrement mais il faut bien tenir compte que la vie en commun avec d’autres étudiants nécessite le respect de certaines règles, d’autant plus que ce type de logement compte souvent plus d’une dizaine d’étudiants.
Prix = entre 170 et 300€/mois par personne

Colocation : ici, le propriétaire loue l’entièreté de son logement (qui n’est pas spécialement conçu comme un kot communautaire) et laisse les étudiants se débrouiller entre eux pour gérer le partage des différents espaces et donc du loyer. Pour cette solution mieux vaut constituer un groupe de personnes de confiance qui partagent la même vision de la vie en commun.
Prix = entre 200 et 500€/mois par personne

Kot à projet (KAP) : Un kot à projet (kap) est une association composée de 8 à 12 étudiants, qui en plus de vivre ensemble au sein d’un logement communautaire (un kot), mènent à bien un projet qui leur tient à cœur. Il existe aujourd’hui environ 130 kots à projet en Belgique, dont 80 se trouvent sur le site de Louvain-la-Neuve (http://www.kapuclouvain.be/), une trentaine sur le site de Woluwe (www.wolevents.be), une quinzaine à Namur (www.age-namur.be/animation/kaps) . Ces kap’s rassemblent plus de 1000 étudiants.
Prix = entre 200 et 350€/mois

Logement intergénérationnel : avoir votre kot étudiant chez un senior ? Cette idée t’intéresse ? Tu peux alors visiter le site internet de l’asbl 1 toit 2 ages (www.1toit2ages.be), spécialisée pour ce type de solution pour les logements étudiants.
Avantages pour l’étudiant: un logement économique, un environnement propice à la réussite des études, vivre une rencontre.
Prix = 180€/mois + 250€ de cotisation annuelle.

Derniers conseils : quand commencer sa recherche et à quoi faut-il faire attention ?
Pour bénéficier d’un large choix d’opportunités mieux vaut commencer sa recherche dès le mois de mars surtout dans le cadre des logements subsidiés par des établissements d’enseignement supérieur. Les moins prévoyants veilleront à intensifier leur recherche juste après les 1ères et 2èmes sessions d’examens, périodes durant lesquels de nombreux logements se libèrent. Par ailleurs, mieux vaut ne jamais effectuer un virement ou un paiement quelconque avant d’avoir rencontré le propriétaire, d’avoir visité le kot en détail et signé le bail.
Enfin, avant de signer un contrat de bail il est préférable de bien vérifier si celui-ci est valable pour une durée de 10 mois ou 12 mois. Si le propriétaire impose une durée de 12 mois alors qu’une réussite en 1ère session est envisageable, tu peux demander au propriétaire pour éventuellement sous-louer la chambre en juillet/août à un autre étudiant qui aurait une seconde session.

D’autres articles sur la thématique des étudiants:
Travailler comme étudiant
Applications smartphone pour étudiants
Liste des sites internet pour trouver un job étudiant
5 recettes pas chères pour étudiants

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *